Jeunes-Journalistes Belgique

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les préjugés Les préjugés basés sur l'apparence physique Regarde ce que je porte et dis-moi qui je suis

Regarde ce que je porte et dis-moi qui je suis

Imprimer PDF

2 fillesDe nos jours, que se soit dans une cour de récréation ou à l’épicerie du coin, un simple regard ou un vague coup d’œil suffisent bien souvent à juger une personne, à la classer dans une catégorie ou encore à lui coller une étiquette. Navrant, diront certains, légitime diront d’autres.

L’arrivée en masse des marques

Depuis le début du 21ème siècle, les grandes marques ciblent un public de plus en plus jeune. Or, de nos jours, la publicité, qu’elle soit imprimée, télévisée ou numérique, vante chaque jour les mérites ainsi que le prestige des vêtements et accessoires de marques. Difficile pour des jeunes en quête d’intégration de résister à l’envie d’être "cool". Car porter des marques procure une certaine estime de soi … à travers du regard des autres.

Un réel outil d’identification

Selon Marie J. Lachance, professeure du département d'économie agroalimentaire et sciences de la consommation de l'Université Laval , "à moins d'être très autonome ou aimer se démarquer, un jeune ne va pas choisir une marque autre que celle qui est populaire dans le groupe et qui présente l'image la plus "in" ". Pour elle, la marque vestimentaire représente serait un moyen supplémentaire de satisfaire leurs besoins d'identification, d'acceptation et d'appartenance à un groupe.

L’avis des jeunes

Comme le dit si bien la troupe du roi soleil Tout est dans le style". En effet, lorsqu’on interroge des adolescents dans la rue, ce sont toujours les mêmes réponses qui ressortent. Ainsi, Laurraine, Juliette, Katlyne déclaraient porter "des marques parce qu’elles sont à la mode, que ça nous plait et parce qu’à l’école, tout le monde en porte". Ce dernier argument est sûrement le plus décisif et dans la plus part des cas, c’est celui qui fait pencher la balance. Car assumer ses différences, ce n’est pas toujours facile. Surtout en pleine adolescence.

A l’heure actuelle, dans notre société, le paraître a bien souvent tendance à prendre le dessus sur l’être. Le bon vieux dicton « L’habit ne fait pas le moine » semble relégué aux oubliettes. Alors prenez garde … les marques attaquent.

 

Sources : http://visionarymarketing.com/articles/marketingdesados.html

Marie J. Lachance, un professeur du département d'économie agroalimentaire et sciences de la consommation de l'Université Laval

http://www.scom.ulaval.ca/Au.fil.des.evenements/2001/03.15/ados.html

 Article réalisé en novembre 2008 par Laëticia Derenne dans le cadre du projet Jeunes-journalistes.net

 

 

 

 

 

Mise à jour le Mercredi, 26 Novembre 2008 14:21